• Instagram
  • YouTube

Karine Ferri, animatrice à TF1

« Il faut être responsable.
Les mentalités doivent changer »

SOLIDARITE-ANIMAL : Avez-vous toujours eu des animaux ?
Karine Ferri : Oui, depuis mon plus jeune âge. Finalement je n’ai jamais vécu sans animaux. C’est d’ailleurs impensable pour moi de vivre sans eux. Lorsque j’étais petite, je faisais du dog-sitting. J’ai dû arrêter car c’était trop de souffrances de les laisser repartir avec leurs maîtres. Je m’attachais à eux beaucoup trop fort, beaucoup trop vite. Dans mon enfance, j’ai eu deux chiens : un husky qui s’appelait Oural et un caniche qui répondait au prénom de Pupuce. J’ai toujours dans ma vie quotidienne une chienne labrador noir, Dolmen, et un chat chartreux, Menhir

 

Que vous apportent-ils ? A vos enfants ? 
Ils m’apportent un amour incommensurable et une douceur de vie, de la bienveillance, de la sérénité. Ils font partie de ma famille au même titre que mes enfants. Pour les enfants, les animaux les aident dans leur épanouissement. Un animal peut être un confident, il participe à l’éveil de la vie et à prendre soin de quelqu’un. L’enfant se sociabilise au contact d’un animal.

 

Comment vous organisez-vous avec eux lorsque vous vous absentez ?
Je les emmène partout à chaque déplacement dès que cela est possible mais il existe des solutions également pour les faire garder.

 

Avez-vous recours à des petsitters ? 
Si vous ne pouvez pas garder votre animal, faites appel à des spécialistes ! De nombreuses entreprises à travers tout l’hexagone proposent des services de gardiennage personnalisé, directement à domicile. Suivant un forfait défini à l’avance, une personne viendra plusieurs fois par semaine voir votre animal directement chez vous. L’objectif est d’apporter à votre animal tout ce dont il a besoin (nourriture, caresses) durant votre absence sans perturber ses habitudes. Ou alors tournez-vous vers un petsitter : ce sont souvent des particuliers amoureux des animaux qui les accueillent chez eux pour une semaine ou plus. La famille est aux petits soins avec votre chien ou votre chat et elle assure une présence physique, des promenades quotidiennes ainsi que le bon régime alimentaire de votre animal.

 

Pour vous, être un maître, qu’est-ce que cela signifie ? 
Être un maître c’est être attentif aux besoins de son animal. Les animaux sont des êtres sensibles et ils méritent tout notre respect et notre amour. Être un maître, c’est être responsable, aimant et attentif.

 

Que vous inspire la vague d’abandons que connaît notre pays avant chaque été ?
Cela m’inspire de la colère, de l’incompréhension et du dégoût. Si on ne peut pas s’occuper d’un animal, on n’en prend pas. L’année dernière 100 000 animaux ont été abandonnés dont 60 000 durant l’été, la France est championne d’Europe des abandons d’animaux. Nous détenons le palmarès de la honte. Tout cela doit changer ou, je l’espère, doit être puni par la loi. Non à l’abandon !

Quel message souhaitez-vous adresser pour cette journée ? 
Il faut être responsable. Les mentalités doivent changer. Les gens doivent être informés des nombreuses possibilités de gardiennage qui s’offrent à eux pendant les vacances. Arrêtons de considérer nos animaux de compagnie comme des êtres que l’on prend et que l’on jette car cela ne nous arrange pas. Encore une fois ce sont des êtres sensibles, ils méritent tout notre amour et notre bienveillance. N’oubliez pas que ce sont les meilleurs amis de l’homme !

© Journée mondiale contre l'abandon des animaux de compagnie | Mentions légales

  • signez
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône YouTube