logo_la-normandise_NPF-cat_dog_web.jpg

Julien Moureaux, chef de projet communication de La Normandise

« L’engagement de la Normandise dans la protection animale fait partie de son ADN et de son éthique »

Solidarité-Animal : Votre entreprise est partenaire de cette deuxième édition de la Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie. Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Julien Moureaux : L’engagement de la Normandise dans la protection animale fait partie de son ADN et de son éthique. Nous aimons profondément les animaux. Nous sommes fabricants d’aliments, nous voulons le bien-être de nos amis à 4 pattes. Notre engagement est de partager cette bonne parole et d’être actif dans la protection et la prévention animale. Notre partenariat avec le Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie est donc une évidence et une grande fierté.

 

Tout au long de l’année, votre entreprise est engagée auprès des animaux les plus fragiles. Comment cela se concrétise-t-il ?

Un animal, avant d’être bien nourri, doit être choyé dans un foyer aimant ! Nous œuvrons dans ce sens en formant nos collaborateurs, en informant les propriétaires de chiens et chats, et en diffusant largement cette bonne parole auprès du grand public via les médias et des réseaux sociaux.

De plus, nous soutenons directement des associations, refuges, actions collectives et initiatives ciblées : An Ti Loened (la maison des animaux), L’association Gamelles Pleines, l’association Les Chats du cœur, l’Association rueilloise d'aide aux animaux, l’association Stéphane Lamart, La Banque alimentaire du Calvados, la Confédération nationale Défense de l’animal, l’association Félins possible, l'Arche des associations, La Croix rouge française - Unité St-Lô, le show de l'adoption-Paris Animal Show, le Refuge de la Grande Mardelle, le Refuge des Orphelins, le Secours populaire de l’Orne, La Solidarité Bocage Flers, la SPA Paris, Tout pour le Chat, Un espoir pour les sans Voix…

 

Les valeurs de Solidarité-Animal, qui organise cette journée mondiale contre l’abandon, sont l’entraide et la solidarité. Deux valeurs que votre entreprise a démontrées lors de la crise sanitaire. Pouvez-vous nous raconter les gestes de solidarité de La Normandise ?

Nous avons, dès le début de cette crise unique en son genre, proposé de donner les sur-blouses et charlottes de protection, que nous avions en stock, aux personnels de l’Ehpad et de l’hôpital de Vire.

Ensuite, nous avons contacté toutes les associations avec lesquelles nous travaillons tout au long de l’année pour leur proposer de l’aide si elles en avaient besoin. Nous avons envoyé 15 palettes à l’association Gamelles Pleines sur trois de ses antennes. Nous avons aussi envoyé 6 palettes de nourriture au Zoo de Jurques (14) qui est en difficulté avec l’absence de visiteurs.

 

Quel regard portez-vous sur ce phénomène mondial qu’est l’abandon d’un animal de compagnie ?

Un animal, avant d’être bien nourri, doit être choyé dans un foyer aimant ! Adopter un animal de compagnie est un geste responsable, pas une passade. L’animal fait maintenant partie de la famille et il ne viendrait pas à l’idée de parents d’abandonner un enfant sous quelque prétexte que ce soit. 

 

Avez-vous des propositions qui permettraient d’endiguer ce fléau ?

  • Des adoptions contrôlées et rigoureuses sur l’envie et l’engagement

  • Pas de ventes en animalerie où seul le profit compte et où l’animal est une marchandise

  • Une responsabilisation des vendeurs (comme les éleveurs) à l’abandon

  • L’identification obligatoire et effective de tous les animaux de compagnie, ainsi les propriétaires seraient vite retrouvés.

  • Des amendes très lourdes voire de la prison ferme.

© Journée mondiale contre l'abandon des animaux de compagnie | Mentions légales

  • signez
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône YouTube